كتاب ومقالاتمميزموريتانيا

!Le  coronavirus en  Mauritanie, une  courbe relativement  ascendante mais pas encore alarm

Echourouq / Sans  être inquiétante, au  regard de ce qui passe  dans notre voisinage et dans  le monde, l’évolution de la pandémie  COVID-19 en Mauritanie a connu tout de  même une courbe relativement ascendante ces  dernières heures. Une situation qui doit nous interpeller. Et  immédiatement tirer les leçons qui s’imposent  

L’excellente  mobilisation de  la Mauritanie contre  le covid-19 a été louée  partout. Cela, nous le devons  à la clairvoyance du président de  la république, Mohamed Ould Cheikh Ghazouany,  qui a été le premier à réaliser la gravité de  la pandémie et incité les citoyens à se mobiliser  autour de la stratégie de lutte du gouvernement. L’application  scrupuleuse et ferme des mesures initiées par les pouvoirs publics  a donné de bons résultats, à savoir le ralentissement de la courbe de  la pandémie jusqu’à atteindre le seuil de 0 cas, un résultat qui, pour certains,  à sonner l’hallali de la pandémie. Et qui a conduit à l’allégement des restrictions  drastiques en place pour endiguer la pandémie. Quelques soient les raisons invoquées pour  alléger ces mesures, nous n’a pas tenu compte que le virus pénètre les populations humaines  pour la première fois , et, par conséquent, la prudence aurait dû rester de mise quant à son évolution  et sa progression ; qui plus est, son évolution dramatique autour de nous ne prête pas en faveur de l’assouplissement  des mesures drastiques jusqu’ici en vigueur

Aujourd’hui,  le retour à ces  mesures, au lieu de  leur allégement, s’impose  sans coup férir. Nous devons  les remettre d’aplomb sans complaisance  aucune. Il faudrait également augmenter et  élargir le dépistage du virus pour qu’il puisse   couvrir toute l’aire géographique où est dépistée un  cas avéré. Surtout que les moyens de dépistage sont suffisants  et il pourrait, au besoin, être augmentés  

Enfin,  l’anéantissement  du coronavirus, parce  que avant tout du domaine    de la prophylaxie individuelle et  collective, est étroitement lié au changement  des mentalités des citoyens. Le non-respect des  mesures prises par les pouvoirs publics, l’indiscipline,  les mauvaises habitudes comportementales, l’absence de rigueur,  le manque de sérieux, doivent être vigoureusement combattus, car  ils retardent l’anéantissement de la pandémie. Le gouvernement, les médias  publics et privés, les partis politiques, les autorités religieuses, la société  civile, le commun des citoyens, chacun à son niveau, doit redoubler d’effort dans  la sensibilisation générale. Car en Mauritanie, notre mémoire collective n’est pas vivace ;  on oublie vite, on est prompt à passer à autre chose, on fait passer nos intérêts personnels  par rapport à l’intérêt national

Docteur   Abdallahi   Ould Nem

مقالات ذات صلة

إغلاق